Rencontre avec Knock On Wood

Johanna est la créatrice de > KNOCK ON WOOD, elle aime passionnément le bois et les matériaux naturels. Elle les associe à des matières industrielles pour renforcer et valoriser leur chaleur et leur sensualité. Pour en savoir plus sur son univers lisez ce qui suit ! 😉

DSC_0257 copie

♥ Qui es-tu et d’où viens-tu ?

A l’origine, je suis de Poitiers, mais j’ai fait pas mal de régions pour mes études (Bordeaux, Marseille, Paris). Chaque ville m’a apporté des inspirations différentes.

♥ Quel est ton nom d’artiste /de label ?

J’ai appelé ma marque Knock on wood (touche du bois), car j’ai toujours été un peu superstitieuse. J’aime l’idée que les objets peuvent être chargés d’une sorte de pouvoir protecteur. Ainsi, chaque bijou de la marque est comme un grigri ou un doudou rassurant qui nous accompagne toute la journée.

SAUTOIR

♥ As-tu suivi une formation particulière, en rapport avec la création ?

J’ai fait une fac d’arts plastiques, puis je suis devenue prof d’arts plastiques en collège. D’où ma grande passion pour les matériaux en tout genre.
Mais ma véritable formation me vient de ma famille. Ma mère et ma grand-mère sont très manuelles, j’ai donc passé mon enfance à coudre, à dessiner, à fabriquer tout un tas de choses.

♥ Quelles sont tes passions ?

L’art contemporain, les voyages, et la création sous toutes ses formes. Je fonctionne beaucoup par phases, comme la lune ! Je peux passer 3 semaines à dessiner, 4 mois à apprendre l’art de la reliure, 2 mois à coudre… Quand je suis arrivée au bout de mes idées, je passe à autre chose, ce qui ne m’empêche pas d’y revenir quelques temps après.

♥ Quel genre d’articles vends-tu sur DaWanda (mode, accessoires, mobilier, déco…) ?

Pour l’instant des bijoux. Mais je pense étendre la boutique à la création d’albums et de carnets car j’ai très envie que les gens s’emparent de mes créations, qu’elles deviennent les leurs. Cela n’est pas possible avec les bijoux.

♥ Quels matériaux utilises-tu plus particulièrement ?

Le bois !!! Le délicat, précieux, chaud et sensuel bois ! J’aime également travailler le cuir et tous les matériaux qui semblent avoir une âme. J’adore les marier à la froideur des matériaux industriels (plastique, métaux…). Le contraste produit m’évoque la société d’aujourd’hui : Les matériaux naturels sont devenus tellement « tendance » qu’on les imite et les produit à la chaîne… On les dépossède complètement de leur personnalité. Dans mes créations, les matériaux industriels deviennent donc des faire-valoir.

DSC_0206 copie

♥ Qu’est-ce qui caractérise ton style, tes créations ?

J’aime à penser que chacun de mes bijoux est une partie de moi-même. Ils sont donc délicats, fins, élégants… (rire)… Ok, j’arrête là. En réalité je ne sais trop quoi répondre car même si mes amis me disent être capables de reconnaître mes bijoux entre mille, je ne sais toujours pas comment ils font… Peut être le bois, le cuir, le turquoise que j’utilise parfois à outrance, les formes géométriques… Toutes ces petites manies doivent créer un « style » Knock on wood.DSC_0078

♥ Où trouves-tu ton inspiration ? Y a-t-il des artistes, des tendances, des expériences qui t’inspirent particulièrement ?

Les matériaux restent ma plus grande source d’inspiration. Dans mon métier de prof, je vois souvent des matériaux incroyables apportés par mes élèves. Cela les amuse beaucoup de me voir m’extasier devant un morceau de protège cahier en relief ou un bout de cuir du vieux porte monnaie de maman. Mais ce qu’ils ignorent, c’est que je passe ensuite ma nuit à remplir des carnets de croquis d’idées nées de leurs trouvailles. « Toutes les idées sont tissées sur le canevas de la nuit. » (André Suarès). Ce que Suarès ne dis pas, c’est que les créateurs ne dorment jamais !

♥ Que t’apporte l’échange avec d’autres créateurs ?

Mes amis créateurs évoluent dans des domaines très divers (infographie, archi, bijoux, reliure, mode…). Nos échanges, leurs conseils, leur expérience enrichissent véritablement mes créations. C’est fou comme les matériaux, formes ou motifs issus des autres domaines ouvrent le champ des possibles. Pour exemple, quand une amie archi d’intérieur m’a fait découvrir la colle époxy qu’elle utilise pour des travaux de bâtiment, cela a changé ma vie ! Fini les tubes de colle forte dans le sac à main pour réparer mes bagues qui s’accrochent n’importe où !

♥ Quel est le rôle de DaWanda dans ton activité créatrice ?

Un tremplin bien sûr mais surtout une source d’inspiration inépuisable. Il m’est déjà arrivé de me laisser porter de page en page, de créateur en créateur, d’émoi en émoi, une nuit entière. Le lendemain, mon carnet de croquis était rempli !)

♥ Pour toi, DaWanda c’est…

Je vais faire une réponse de prof : DaWanda c’est comme un cours sur « le beau ».
Définition du beau : « Ce qui plaît à l’esprit et à la sensibilité, suscite l’admiration et la contemplation, en raison de l’attrait et de la puissance évocatrice de la forme. »

 



Si vous aimez cet article, mettez-le en favoris ou partagez-le avec vos amis:

Poster par Vanessa De Abreu

écrit sur 25.03.2013 une 17:59.

Commentaires