Rencontre avec iTricot

kissen_12Avec les premiers frimas de l’automne on rêve déjà de cocooning, de vêtements doux et chaud, de laine… C’est justement ce que propose Gaëlle dans sa boutique iTricot ! De la laine dans tous ses états : pompons, bonnets “hérisson”, accessoires, doudous et même des couvre putters pour les golfeurs !

Quel est votre nom de créateur/créatrice et quelle est l’origine de ce nom ?
iTricot ; un clin d’oeil décalé…

Pouvez-vous nous raconter votre première expérience du DIY ?
J’ai vu ma grand mère tricoter depuis que je suis petite fille, puis j’ai réellement appris avec ma belle-mère.

 

La création est-elle votre activité principale, votre passion, un hobby ?
Au départ un hobby, puis j’ai arrêté de travailler il y a environ 8 mois et je suis en train de créer mon activité.

1316421532-7741312269586-0

Quel genre d’articles créez-vous ?
Les accessoires en laine pour toute la famille : bonnets, doudous, chouchous…

Qu’est-ce qui caractérise vos créations, votre univers ?
Mon univers est douillet : j’aime ce qui est doux, confortable, cosy.

Quels sont vos matériaux de prédilection ?
La laine sous toutes ses formes, en particulier celle qui est très douce et vaporeuse comme le mohair des montagnes, que j’achète à des productrices en Savoie. En ce moment j’aime aussi la laine poilue qui donne un air de « nounours » à mes créations.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?
Les peluches de mon enfance, les animaux, les tricots de ma grand-mère, mes enfants, les enfants en général…

1303820593-3511306326090-3491309418750-7201312833616-918

Y-a-t’il des blogs, sites, magazines ou livres en rapport avec la création qui vous inspirent, vous donnent des idées ?
J’adore les magasines de tricot vintage : j’en ai acheté récemment dans un vide grenier, qui datent des années 70 avec des modèles délicieusement surannés et pourtant très actuels.

Quelle est pour vous la signification du Do it yourself : l’envie de faire quelque chose de vos mains, d’apprendre de nouvelles choses, de s’inscrire dans une communauté, de promouvoir un autre mode de consommation… ?
un peu tout ça certainement !

Quelle a été votre réalisation dont vous avez été le/la plus fièr(e) ?
Je tricote pour une association qui promeut des créateurs utilisant seulement des articles de récupération. La laine (uniquement des restes de laine en petite quantité issue de dons) m’est fournie par l’association, ce qui m’oblige à inventer et à me renouveler sans cesse.

1303822270-3601305188334-428

Quels sont selon vous les liens entre Internet et le DIY ?
Un bon moyen de se faire connaître (ou d’essayer au moins!) et d’échanger.

Le DIY vous permet-il de faire des rencontres, virtuelles ou réelles ?
Oui, c’est comme ça que j’ai connu Dawanda et ses créateurs, parfois talentueux.

Que vous apporte l’échange avec d’autres créateurs ?
Des idées, du recul par rapport à mon propre travail…

Quels sont vos créateurs préférés ?
Sur Dawanda : Dorothéa, Milloo, Julie Carte plasticienne

Avez-vous des projets pour votre activité créatrice ? Apprendre de nouvelles techniques, développer d’autres aspects de votre activité ?
J’aimerai apprendre la couture pour associer laine et tissu, mais comme je n’ai pas de formation initiale, ça ne sera pas facile… mais qui ne tente rien…

Si vous aimez cet article, mettez-le en favoris ou partagez-le avec vos amis:

Poster par Elodie Benchereau

écrit sur 22.09.2011 une 10:38.

Commentaires