Rencontre avec Louise Chuchote

Louise chuchote est une marque de bijoux tout en discrétion, élégance et féminité. Florine, la créatrice, nous parle avec passion de son univers et de ses inspirations.

Quel est votre nom de créateur/créatrice et quelle est l’origine de ce nom ?
Bercée par le bruit de la machine à coudre de ma grand mère Marie louise, louise chuchote est un nom qui lui est dédié. Elle m’a donné le goût des matières, des couleurs, elle a guidé mon imaginaire et m’a inconsciemment conduit jusqu’à la création de bijoux.

1314694121-7091314695249-426

Pouvez-vous nous raconter votre première expérience du DIY ?
J’ai toujours aimé créer toutes sortes de choses, mais ma première expérience marquante, c’est un sac que je me suis fait pour les vacances. Je devais avoir une dizaine d’années lorsque ma grand-mère me laissa manier la machine à coudre ! Quel bonheur ! J’ai récupéré une serviette de toilette colorée et je l’ai recyclée en sac de plage !

Avez-vous suivi une formation en rapport avec la création (formation universitaire, professionnelle, cours du soir…) ?
J’ai pris des cours de couture pour le plaisir. C’était des cours du soir dans une association et c’est à partir de là que j’ai décidé de me lancer. Même si la couture n’est pas ma principale activité créative, c’est elle qui m’a donné l’envie et qui m’a appris la patience, la technique, les associations de couleurs….

La création est-elle votre activité principale, votre passion, un hobby ?
La création est une passion, quelque chose qui m’anime depuis toujours. Créer, c’est communiquer, partager ses états d’âme, ses choix, mais c’est surtout laisser virevolter son esprit !

Quel genre d’articles créez-vous ?
Des bijoux ! Je fais beaucoup de colliers, boucles d’oreille et bracelets.

Qu’est-ce qui caractérise vos créations, votre univers ?
J’essaie toujours de conserver l’esprit couture dans mes créations. Pour ce faire j’associe tissu et rubans, aux métaux, laiton, et autres matières plus communément utilisées dans la conception de bijoux. C’est une façon de lier la couture et la passion pour les bijoux… J’essaie de leur donner une allure romantique et je les veux surtout élégantes et très girly !

Quels sont vos matériaux de prédilection ?
J’utilise essentiellement du laiton, et des tissus les plus variés possible !

1314693737-6221289249015-9861314696953-9801314698005-280

Quelles sont vos sources d’inspiration ?
Je m’inspire essentiellement de ce qui m’entoure, mes amis, la vie parisienne, les balades dans la nature, les voyages, la musique, mes lectures ….

Y-a-t’il des blogs, sites, magazines ou livres en rapport avec la création qui vous inspirent, vous donnent des idées ?
Je lis pas mal de blogs de filles, nuagedefilles, mademoizelle, cela me permet de rester open sur les tendances, et d’être au courant des derniers blogs favoris, des créatrices qui montent, et surtout de l’actualité. Je lis aussi beaucoup de BD, mon top 3 : Hèlène bruller, aurélia Aurita et Pénélope Baggieu. Dans la catégorie masculine, Riad Satouf a la palme d’or !

Quelle est pour vous la signification du Do it yourself : l’envie de faire quelque chose de vos mains, d’apprendre de nouvelles choses, de s’inscrire dans une communauté, de promouvoir un autre mode de consommation… ?
Pour moi le do it yourself symbolise avant tout le fait que chacun peut créer ! Par conséquent, il faut laisser parler la part de créativité que chacun de nous a en soi. Après, à chacun ses aspirations, certains décideront de créer pour eux-mêmes et pour leur entourage, d’autres en feront leur profession.

Quelle a été votre réalisation dont vous avez été le/la plus fièr(e) ?
La série April est une de mes créations préférées, ce qui me plaît c’est de pouvoir le thématiser à l’infini et selon les humeurs ! Fleurs des champs, paris, lettre d’amour… Ils ont tous été créés dans des contextes bien particuliers ! J’aime aussi beaucoup les boucles d’oreille « dimanche sous la pluie ».

1314720122-6071284233903-930

Quels sont selon vous les liens entre Internet et le DIY ?
Internet a permis l’émergence du DIY en offrant à chacun la possibilité de vendre en ligne, mais aussi et surtout en facilitant la promotion de ses créations, l’achat des matières premières, le développement de son espace personnel, la recherche d’idées et de tutos, etc. En somme une véritable communauté s’est créée par le biais des blogs et des sites spécialisés.

Le DIY vous permet-il de faire des rencontres, virtuelles ou réelles ?
Je me suis créée mon petit réseau de créateurs, rencontrés lors de salons, ou via internet.

Que vous apporte l’échange avec d’autres créateurs ?
On parle beaucoup sur la création, nos inspirations, nos statuts, et cela nous permet de se recommander les unes les autres auprès de boutiques spécialisées, etc.

Quels sont vos créateurs préférés ?
J’aime beaucoup de créateurs aux univers différents : objet trouvé, l’univers délirant de kikamishto et puis aussi des créatrices rigolotes comme la mygale en tutu, la petite lily, le romantisme de lina poum, Julie Sion, la tonkinoise à paris, les créations colorées de Lila paouli, et les messages de miss sugar cane.

Avez-vous des projets pour votre activité créatrice ? Apprendre de nouvelles techniques, développer d’autres aspects de votre activité ?
J’aimerais développer mon activité en boutique et surtout faire encore plus de salons, et de ventes privées, notamment une vente dont les bénéfices seront reversés à une association caritative. Ce sera certainement en Novembre, pour le noël des enfants défavorisés.

Si vous aimez cet article, mettez-le en favoris ou partagez-le avec vos amis:

Poster par Elodie Benchereau

écrit sur 19.09.2011 une 15:33.

Commentaires