Rencontre avec Eleusis & Mégara

kissen_12Aujourd’hui, nous vous présentons Laëtitia, alias Eleusis & Mégara, jeune créatrice qui vend essentiellement des bijoux dans sa boutique DaWanda, mais également des masques de repos et des tabliers confectionnés par sa petite soeur.

Découvrez son portrait et gagnez peut-être l’une de ses créations ! En laissant un petit commentaire sous cet article d’ici demain, midi, vous aurez une chance de gagner cette jolie broche arabesque offerte par la créatrice !

Edit : le commentaire numéro 3 a été tiré au sort, c’est donc Patricia qui a gagné la jolie broche !

Où habitez-vous ?
En Picardie mais probablement plus pour longtemps (ouf !). Je n’ai rien contre ma région mis à part qu’il pleut 360 jours sur 365 jours et qu’elle me contraint à de nombreuses heures de transport pour me rendre à l’université (Sorbonne Nouvelle à Paris). Trop de transport + études = pas bon ménage.

Quel est votre nom d’artiste /de label ?
Eleusis & Mégara. J’aime beaucoup ces deux noms. D’abord parce que ce sont ceux de deux villes grecques et que – même sans n’y être jamais allée – j’affectionne particulièrement ce pays et sa culture (merci les cours de mythologie grecque en latin de troisième). Ensuite parce que ce sont chacun des prénoms liés à un mythe : Mégara, la pauvre femme assassinée d’Héraclès et Eleusis, la ville dans laquelle avait lieu les fameux Mystères d’Eleusis consacrées à Déméter et sa fille Perséphone.Enfin, et surtout, ce sont des prénoms que j’ai donné à deux de mes animaux. Eleusis, ma lapine qui est partie pour le paradis des pinpins en novembre 2010 et Mégara qui est l’un de mes trois chats.

revolver chat broche

Avez-vous suivi une formation particulière, en rapport avec la création ?
Absolument pas. J’ai un parcours universitaire : une licence de lettres modernes et un master en communication. A priori rien à voir avec la création de bijoux. Je suis une autodidacte qui apprend beaucoup à travers les tutoriels de fimo et en manipulant la pâte jusqu’à ce que ça donne quelque chose. Je teste, si ça ne marche pas, je réessaye autrement. Je m’inspire marjoritairment de mes goûts artistiques pour créer et l’avis de mes proches est décisif.

Quelles sont vos passions ?
La danse classique avant tout – la danse tout court d’ailleurs – que je pratique depuis l’âge de mes quatre ans. Et puis comme tout le monde, mes goûts se dispersent dans tout et dans rien à la fois : cuisiner principalement des desserts et toujours leur trouver un défaut, voyager quand j’en ai les moyens, lire, aller à la piscine en me disant après une heure de longueurs qu’il faudrait vraiment que je m’astreigne à y aller une fois par semaine, aimer faire un jogging mais toujours trouver qu’il ne fait pas assez beau dehors ou que ce n’est pas le bon moment de la journée pour les foulées, se repasser mille fois les classiques de Disney avec ma sœur en déclamant les répliques en chœur, etc. Bref, cette question est insidieuse. On voudrait que la réponse reflète fidèlement notre personnalité, nos goûts mais c’est voué à l’échec. Tenons-nous en à j’aime la danse, d’accord ?

Quelles sont les trois créations de votre boutique les plus représentatives de votre travail ?
Je ne parlerai pas en terme de créations mais en terme de collections. Celles qui correspondent le mieux à ce que je voudrais qu’Eleusis & Mégara représente sont les bracelets tressés, les sautoirs de la collection Miniatures et nostalgie et les camées de la collection Aura vintage :

1300127624-685 1300139576-663 1300637012-686

Il y en a beaucoup d’autres, surtout qu’en ce moment les idées fusent dans tous les sens et que j’aimerais pouvoir parler ici de collections à venir mais… Chuuut…

Quels matériaux utilisez-vous plus particulièrement ?
Principalement la pâte polymère car elle permet de donner vie à n’importe laquelle  de mes idées. Je travaille aussi avec de la résine mais moins souvent.

Qu’est-ce qui caractérise votre style, vos créations ?
L’art pictural, l’antiquité, les mythes mais aussi la gourmandise, l’enfance. A ce jour, les inspirations sont diverses et variées. Mes bijoux s’adressent davantage à la femme-enfant ; une adulescente qui ne refuserait non pas de grandir mais qui afficherait fièrement son côté régressif. Selon moi, c’est le rôle que doit remplir le bijou fantaisie. Il doit être amusant, décalé, peut-être même effronté. On exprime à travers lui son humeur, ses goûts du moment – chose que l’on ne peut pas faire avec de la joaillerie. Il n’a pas la prétention d’être intemporel et c’est ça que j’aime : s’offrir un bijou que l’on accepte de ne plus aimer dans un an. Voilà, c’est bien cela. Je voudrais que mes bijoux soient inconstants et qu’ils rappellent nostalgiquement une époque de notre vie passée. Nos goûts changent, évoluent : nos bijoux aussi.

Où trouvez-vous votre inspiration ?
L’inspiration peut venir d’un petit rien. J’y pense tout le temps : « Tiens, et pourquoi pas ça ? et ça ? oh et ça aussi ! ». J’ai la chance d’avoir un amoureux critique et qui a l’œil. Bien avant que je ne mette quoique ce soit en vente, il sait plus ou moins ce qui va fonctionner et ce qui ne fonctionnera pas. Je m’inspire de ce que j’aime pour essayer de ne pas refaire ce qui a déjà été fait – ce qui est difficile puisque même quand je crois avoir une idée originale, en farfouillant sur internet, je découvre qu’une autre a eu l’idée avant moi. Ça pourrait être rageant mais finalement, ça me pousse à réfléchir davantage, à approfondir mes idées et à me donner les moyens de les concrétiser.

violet licone bague

Comment avez-vous découvert votre talent ?
Talent me semble un bien grand mot pour l’heure. Au début, c’est venu d’une envie de créer, de produire quelque chose de mes petites mains, quelque chose que je peux voir accroché autour du cou d’une fil. C’était un passe-temps, une manière de me retrouver seule avec moi-même, de prendre le temps, de réfléchir. Petit à petit, c’est devenu de plus en plus indispensable et c’est en voyant que j’avais passé une semaine entière à me coucher à trois heures du matin pour terminer mes créations que je me suis dis que je devenais vraiment dépendante. Un peu comme avec une drogue, si, si ! Mes créations je les destinais à ma famille et mes amis. Un jour, une amie de la fac m’a dit : mais c’est génial ce que tu fais, lance-toi ! Mon amoureux m’encourageait aussi dans cette voie et je me suis dit, après tout pourquoi pas ?

La création est-elle votre activité principale ou votre hobby ?
Non, c’est un plaisir que je me réserve le week-end et les soirs où je ne suis pas trop occupée avec la fac. Je fais ça pour moi avant tout. Le jour où j’en aurais marre, que ça deviendra une corvée, j’arrêterai. Pour l’instant, j’y consacre une petite partie de mon temps. C’est par période : je pourrais créer pendant un mois et ne rien faire du tout le mois suivant.

Quels sont les projets que vous souhaitez développer en tant que créateur ?
Pour l’instant, je souhaite avant tout me faire connaître. Je tiens régulièrement un blog où je parle de l’actualité de la marque mais aussi d’un tas d’autres choses qui m’intéressent. Je trouve que le blog est une plate-forme d’échange privilégié et je voudrais vraiment qu’on parle de lui. Je recherche également des marchés de créateurs dans ma région auxquels participer et je suis en plein brainstorming (disons ça comme ça) pour les nouvelles collections à venir. La grande actualité d’Eleusis & Mégara c’est la participation au prochain salon POP’up ! qui m’emplis d’enthousiasme. J’ai vraiment hâte de rencontrer mes clientes et d’autres créateurs.

macrose macbleu maccaramel

Quels sont vos trois créateurs/trices préféré(e)s sur DaWanda ?
J’aime beaucoup la boutique Les Précieuses, les headbands de Les Dormeuses de Madapolam qui sera elle aussi au POP’up et les bijoux de Gjentagelsen ou La reprise.

Quel est le rôle de DaWanda dans votre activité créatrice ?
Dawanda me permet une visibilité que je n’aurais nulle part ailleurs. J’ai hâte de participer davantage à l’activité communautaire puisque l’intérêt de Dawanda c’est aussi ça.

Avez-vous des anecdotes à raconter sur votre expérience à DaWanda ou, plus généralement, sur votre travail de créateur ?
Mes petites anecdotes n’ont rien d’amusantes mais je voudrais en faire part pour montrer que lorsque l’on a une envie, un projet, il ne faut pas baisser les bras. Toujours persévérer tant que cela nous apporte quelque chose.
En décembre dernier, j’ai participé à mon second marché de Noël. Une journée entière derrière mon stand pour ne presque rien vendre, pas même un seul regard parfois. On rentre lessivé chez soi, on se dit que ça ne servait à rien, on commence à se décourager et finalement, on se dit qu’il faut passer par là. J’ai parfaitement conscience que nombreuses de celles qui me liront auront vécu cette situation et que mon refrain sur la persévérance est une douce ritournelle mais je tenais quand même à le redire. Ça ne peut pas faire de mal !

Pour vous, DaWanda c’est…
Là où il faut se fournir en bijoux et accessoires si l’on ne veut pas ressembler à mademoiselle tout le monde et si l’on veut encourager la création. Dépenser 15 euros dans un sautoir qu’une vraie personne avec de vraies envies, de vraies motivations a crée c’est quand même autre chose que de dépenser ces mêmes 15 euros dans deux bijoux d’une grande enseigne, non ?
Merci au blog de Dawanda de permettre aux créatrices de s’exprimer ainsi.

Si vous aimez cet article, mettez-le en favoris ou partagez-le avec vos amis:

Poster par Soizic Cadio

écrit sur 05.04.2011 une 15:17.

10 commentaires

  1. Vicky (fimoparadise) (05.04.11 15:32 Uhr)

    Que dire ?
    Je suis l’actualité de ta boutique, de ton blog, et de t’es mises à jours facebook… j’adore !

    Je te souhaite une très bonne réussite au salon Pop’ up ma belle !

  2. ...Patouiller... (05.04.11 18:24 Uhr)

    une boutique à suivre…
    bonne continuation

  3. RIFF PATRICIA (05.04.11 19:15 Uhr)

    je trouve que tes créations ont un petit quelque chose de magique, elles sont attirantes, je les ai déjà vues plusieurs fois. Je pense que tu vas faire un “boum” au salon Pop’up. Continues comme cela – Bonne chance

  4. Shinobu (Kawaii desu ne?) (05.04.11 20:00 Uhr)

    Effectivement, boutique à suivre~
    Peut-être qu’on se verra au POP’up 🙂

  5. Marine B. (05.04.11 23:02 Uhr)

    Je tente ma chance !
    Merci 🙂

  6. Plumette (06.04.11 00:01 Uhr)

    C’est super tes créa. Je me retrouve dans plein de choses que tu dis dans cet interview… ! Je te souhaite une bonne continuation, je reviendrai voir tes merveilles avec plaisir !

  7. lili-lab (06.04.11 08:52 Uhr)

    c’est super de pouvoir exprimer ta créativité, et de faire plaisir aux autres 😉

  8. Chez Charly (06.04.11 09:35 Uhr)

    Tes créations sont originales et très bien mises en avant. Tu te donnes les moyens de te faire connaître (cet article, salon pop’up…), ce sera forcément payant. Bonne continuation !

  9. Erasme (06.04.11 23:45 Uhr)

    Tout est mignon et cela semble vraiment évident que tu offres quelque chose de qualité et de pensé 🙂
    Bonne continuation ! 🙂

    Némo Ti.

  10. Le Chat Qui Pelote (07.04.11 22:04 Uhr)

    trop tard pour participer au concours … mais pas trop tard pour dire que j’aime beaucoup vos réalisations.

Commentaires