Rencontre avec Mon Bibi

portraitNous partons à la rencontre de Mon Bibi, créatrice de charmants petits chapeaux, originaire du Quebec et installée à Berlin. Mon Bibi est une créatrice pleine de fantaisie, d’imagination et de talent et qui a sû remettre au goût du jour le bibi, pour le plus grand bonheur de ses (nombreuses) clientes ! Que ce soit pour un mariage ou une soirée Bohème Sauvage, chacun de ses bibis raconte une histoire  et a une personnalité propre, qui saura s’adapter à celle qui le porte !

Qui se cache derrière Mon Bibi ?

Je m’appelle Gigi et j’ai 28 ans.

Où habitez-vous ?

Berlin, merveilleuse capitale de l’Allemagne réunifiée depuis deux ans et demie, mais je suis Québécoise. Je suis née à Montréal.

bleu mariage bambi

Quel est votre nom d’artiste /de label ?

Mon bibi

Avez-vous suivi une formation particulière, en rapport avec la création ?

Je me suis lancée dans l’aventure des bibis par hasard ! Je poursuis présentement un perfectionnement chez une modiste de Berlin, Coy, dans la Zossenerstr. C’est une véritable artiste !

Quelles sont vos passions ?

Le cinéma, les années 20, l’art nouveau, les beaux tissus, les brocantes, Louise Brooks, les meubles anciens et tout objet beau à mes yeux et qui a une histoire, Berlin, la mode vintage, surtout celle de l’entre-deux guerre, mais aussi les années 50, les métiers de l’artisanat, le Québec.

Quel genre d’articles vendez-vous sur DaWanda ?

J’offre des bibis, ces petits chapeaux pour dame qu’on porte un peu sur le côté. J’offre aussi des serre-têtes et des bijoux pour cheveux faits de plumes. Je décore mes œuvres de vieux boutons, de plumes, de fleurs de soie, de perles, de rubans trouvés ici et là, chinés parfois. J’aime beaucoup les matériaux anciens, qui ont déjà du vécu, une histoire.

Quelles sont les trois créations de votre boutique les plus représentatives de votre travail ?

fleur oiseau plume

Quels matériaux utilisez-vous plus particulièrement ?

La feutrine (feutrée à la main), les plumes, et parfois la paille. Mais partout j’utilise des fleurs en tissu, des boutons, des cabochons, des petits perles.

Qu’est-ce qui caractérise votre style, vos créations ?

Elles sont toutes uniques, c’est-à-dire que même si je fais le même modèle car il est en demande, je m’arrange pour changer un petit quelque chose. Bien que mes bibis et bijoux pour cheveux soient pour la femme moderne, ils sont créés dans un certain esprit vintage. Pour de telles décorations cheveux, ils sont quand même très prêt-à-porter, c’est-à-dire avec un jeans et une blouse et sur tout genre de coiffure. Selon moi, c’est l’accessoire qui donne énormément de charme et de caractère à celle qui le porte !

Où trouvez-vous votre inspiration ? Y-a-t-il des artistes, des tendances, des expériences qui vous inspirent tout particulièrement ?

J’ai fait des études en cinéma. Cela a donc eu une énorme influence pour moi et je continue de m’inspirer du cinéma muet et de ces femmes ultra-féminines qui portaient des paillettes et des robes à froufrou. Je m’inspire aussi toutefois de ce que je vois à Berlin, dans la rue, les boutiques, aussi de ce que j’aime. Je rapporte toujours beaucoup d’idées de mes voyages à travers l’Europe. Je m’inspire de ce qui m’entoure : il faut rester réaliste et aussi offrir des accessoires pour cheveux que les femmes oseront porter tous les jours.

Comment avez-vous découvert votre talent ?

J’ai toujours aimé faire des choses de mes mains, tricot, peinture, feutre, projets déco. J’ai toujours adoré les chapeaux et j’ai pris un cours d’initiation de 12 heures à Montréal qui m’a lancé sur la piste, mais par la suite c’est resté sur la glace. En arrivant à Berlin, il m’a fallu le temps de m’installer et tout et tout… ensuite j’ai eu un peu de temps pour des projets plus personnels. J’ai trouvé la ville extrêmement inspirante, avec un potentiel extraordinaire. Il y a un an jour pour jour je me suis mise juste comme ca à faire des bibis dans mon atelier.

jaune lea rouge

La création est-elle votre activité principale ou votre hobby ?

Difficile à dire. J’ai toujours des boulots à temps partiel et je m’occupe de ce projet le reste du temps. Je dirais que c’est ma grande passion, c’est certainement plus qu’un hobby et j’espère que c’est un projet qui se développera au fil du temps.

Exercez-vous une autre activité professionnelle rémunérée et, si oui, dans quel domaine ?

J’ai un Master en Études Cinématographiques et je travaille quelques mois par année au Festival des Films de Berlin. Je suis aussi rédactrice dans la section cinéma pour le magazine Berlin Poche, un mensuel francophone sur la capitale allemande.

Quels sont les projets que vous souhaitez développer en tant que créatrice ?

J’aimerais que mes bibis se retrouvent chez moi, dans des boutiques à Montréal. Mais aussi, j’aimerais qu’il y ait une invasion de bibis sur la planète ! Je les trouve tellement chous ! Mon rêve, c’est que les bibis redeviennent à la mode et je pense que ça s’en vient. Ce serait génial que chaque femme ait son petit bibi.

Depuis quand êtes-vous inscrit(e) sur DaWanda ?

Depuis mai 2009

Avez-vous déjà rencontré d’autres créateurs de DaWanda et, si oui, dans quel contexte ?

Oui beaucoup ! Dans des rencontres de créateurs à Berlin, dans une foire pour chapeaux, sur des marchés de designer. C’est vraiment génial pour rencontrer d’autres esprits créateurs.

Quels sont vos trois créateurs/trices préféré(e)s sur DaWanda ?

Une que je trouve fabuleuse et complètement inspirante, c’est maide, d’Allemagne. Sinon, j’aime beaucoup eleanorot, du Portugal. Très urbain, très street wear, mais aussi très féminin. Ca me plaît. Une moins connue, qui fait des bijoux superbes, c’est l’Arbre aux Souhaits, une Francaise basée à Lille. Je trouve ses créations tout simplement charmantes.

Que vous apporte l’échange avec d’autres créateurs ?

Une envie de collaborer, un esprit d’entraide. Je trouve que ce sont des valeurs saines. Je n’aime pas du tout la  compétition. Tout simplement pas pour moi.

Quel est le rôle de DaWanda dans votre activité créatrice ?

C’est là où il y a ma boutique ! C’est très important, j’y ajoute ou change quelque chose chaque jour. Je donne mes commentaires, je participe aux forums. J’y puise beaucoup.

Pour vous, DaWanda c’est…

Un endroit où rencontrer d’autres créateurs et se faire connaître en tant que créateur. Un lieu d’échange. Une excellente source d’énergie positive et d’inspiration.

Si vous aimez cet article, mettez-le en favoris ou partagez-le avec vos amis:

Poster par Soizic Cadio

écrit sur 05.05.2010 une 14:30.

Commentaires