Rencontre avec La pluie fait des claquettes

kissen_12
Nous partons aujourd’hui à l’autre bout du monde pour découvrir l’univers de celle qui se cache derrière ce joli nom de boutique, La pluie fait des claquettes. Papotages ludiques et inspirés pour une belle rencontre avec une créatrice qui surnomme son travail de “bijoux de gouttelettes, petits mots en cachette”… Une prose pleine de promesses pour des créations tout en finesse.

Qui êtes-vous et d’où venez-vous ?

Je m’appelle Marion, j’ai 31 ans et j’habite à La Réunion, dans l’océan Indien. J’y vis depuis 27 ans.

Quel est votre nom d’artiste ?

La pluie fait des claquettes.

1258284556-970

Quelles sont vos passions ?

Le bricolage et les loisirs créatifs ! J’ai touché à tout, des meubles aux jouets en bois, en passant par le dessin, la peinture, la sculpture… C’est avant tout le résultat qui m’intéresse et la détente que cela me procure. C’est d’une grande satisfaction. Pour certains, cela va être le sport par exemple. Moi, je m’installe à ma table avec de la musique et je me mets à “bijouter” pendant des heures ! Par ailleurs, je lis de nombreux blogs d’illustrateurs dont j’adore l’humour comme Margaux Motin, Pénélope Bagieu, Malynda, les Toujours Ouvrables… Mais pas que des filles hein! Il y a aussi Kek, Trondheim, Fortu, Boulet, Tarrin, Pacco. J’admire aussi le travail de Clotilde Goubeli (Goubliboulga) pour la bouille qu’elle donne à ses personnages et sa technique de dessin-photo qui est superbe.

1264320030-831

Quels genres d’articles vendez-vous sur DaWanda ?

Des bijoux, essentiellement pour femmes.

Quelles sont les trois créations de votre boutique les plus représentatives de votre travail ?

Le nuage est mon tout premier modèle, je le porte quasiment en permanence et c’est mon préféré. C’est de lui qu’est tiré mon logo et c’est mon plus bel ambassadeur !

1260957002-395

La petite théière “tea drop”, avec sa goutte de thé transparente et son jeu de mot, so romantic !

1261250922-911

Et enfin, un bracelet de la gamme “porte-bonheur”, monté sur cuir. Il possède de multiples breloques, transparentes et blanc nacré. Ce sont mes coloris fétiches, mes indémodables, mes fondamentaux.

1270458034-520

Quels matériaux utilisez-vous plus particulièrement ?

Pâte polymère et argent 925. J’ai commencé à “bijouter” avec cette idée de nuage en tête, mais je ne voyais pas comment le réaliser. J’ai pensé au balsa, à la terre cuite… et puis de vieux souvenirs d’adolescence me sont revenus, quand la pâte fimo faisait ses débuts et que l’on voyait partout des pin’s en fimo fluo représentant de petits animaux avec un gros bidon. Et quand j’ai découvert tout ce qu’il était possible de faire avec de la pâte polymère (appellation bien plus sérieuse que fimo !), j’ai foncé.

Je réalise essentiellement des pendentifs car je préfère les bijoux pas trop gros… Je tiens à ce qu’ils soient montés sur de l’argent massif, qui évite les mauvaises surprises, ne s’use pas, ne donne pas d’allergies, ne se décolore pas… C’est un bijou qui dure.

1263736042-868

Qu’est-ce qui caractérise votre style ?

J’ai donné à ma marque une signature : “bijoux de gouttelettes, petits mots en cachette”, qui traduit fidèlement l’esprit de mes créations. On trouvera facilement dans mes bijoux un petit côté amusant, plus ou moins développé. Il est certain que j’y mets une part de mon enfance. Ils possèdent souvent une ou plusieurs gouttes suspendues, qui dansent. Cela donne un petit côté dynamique et ludique.

La plupart de mes modèles sont personnalisables et l’on peut y cacher un petit mot, que cela soit au dos du nuage, sous l’escargot ou directement gravé sur une breloque. La couleur est également particulière, j’utilise beaucoup (mais pas que) de blanc nacré. C’est une couleur attirante, avec du relief et qui se marie avec tout.

1269088407-645

Où trouvez-vous votre inspiration ?

Mon univers personnel m’inspire avant tout. J’ai commencé il y a un an seulement et j’ai encore pas mal de choses en tête qui attendent de prendre forme. Le week-end dernier j’ai réalisé un modèle puzzle ainsi que de petits oeufs qui s’ouvrent, avec une surprise à l’intérieur, à porter en sautoir. Parce que les puzzles et les emboîtements m’ont toujours fascinée. Par ailleurs, je me promène beaucoup sur internet pour voir ce qui se fait, mais surtout dans l’idée de ne pas reproduire la même chose, car je protège mes modèles par copyright.

Comment avez-vous découvert votre talent ?

Je suis tombée dans la marmitte lorsque j’étais petite, ma mère a étudié aux Beaux Arts de Beaune dans sa jeunesse et elle m’en parlait souvent. J’ai pu admirer maintes fois ses tableaux. Le goût du bricolage, du bois, des outils, c’est mon père qui me l’a donné. Je l’ai toujours vu bricoler quelque chose : des étagères, un poulailler, un placard, des barrières, des lampes…

Je fonctionne par cycles : collages en papier pour décorer les murs de mon appart lorsque j’étais étudiante, étagères en bois pour meubler la maison lorsque je me suis marièe, peinture, jeux en bois lorsque j’attendais ma fille, couture lorsqu’elle est née. Et à présent le cycle bijoux !

1270460188-915

La création est-elle votre activité principale ou votre hobby ?

Malheureusement, je ne peux créer qu’à mes “heures perdues”, une fois que j’ai terminé ma journée de travail et de famille. Je travaille dans une agence de communication spécialisée dans le développement durable.

Quels sont les projets que vous souhaitez développer en tant que créateur ?

A court terme, et sans trop d’ambition, je vais essayer les bijoux en pâte d’argent pur, j’attends mon colis ! Ici tout est cher, et le temps de livraison très long car j’habite une petite île bien achalandée mais sur laquelle je ne trouve pas mes fournitures.

A moyen et long terme, je rêve de me consacrer à La pluie fait des claquettes à plein temps. Mais du fait du côté passionnant de mon travail, je mêle les deux de front. Si un jour je dois choisir, je sais que le coeur l’emportera sur la raison !

1269090328-558

Avez-vous déjà rencontré des créateurs de DaWanda ?

Non, mais une créatrice réunionnaise m’a contactée il y a une semaine, ce qui m’a fait plaisir et m’a donné le sentiment d’être, depuis ma petite île, un peu plus proche des “autres”, qui contribuent au réseau DaWanda. J’espère pouvoir un jour, les rencontrer.

Avez-vous des anecdotes à nous raconter ?

Il est difficile de faire ressortir le blanc nacré de mes photos. A chaque fois, c’est un casse-tête, j’essaie de capter au mieux la lumière, je m’y reprends à trois fois. Souvent, des clientes m’ont confié après réception, que le bijou éatit encore plus beau en vrai, ce qui fait très plaisir !

1269089339-525

Pour vous, DaWanda c’est …

Une boutique virtuelle qui me permet de toucher une clientèle à l’autre bout du monde et de pouvoir discuter avec elle.  Selon un mode de fonctionnement plus souple qu’en boutique : pas besoin de beaucoup de stock et le système de commissions, pour mon niveau de ventes, est bien moins cher qu’un loyer.

Et n’oublions pas que je suis aussi cliente, DaWanda est un hypermarché artisanal qui va jusqu’en Allemagne, en passant par le Royaume-Uni, pour des articles sur-mesure !

1266844250-817


Si vous aimez cet article, mettez-le en favoris ou partagez-le avec vos amis:

Poster par Julia Cames

écrit sur 27.04.2010 une 17:55.

3 commentaires

  1. marie mella (28.04.10 09:39 Uhr)

    extraordinaire ! poétique et vraiment différent ! un grand sourire, et bravo !

  2. SCréations (01.05.10 09:35 Uhr)

    Un témoignage joliment raconté 🙂
    Je découvre en même temps de superbes créations, qui de ce fait prennent un sens et nous racontent une histoire ♥

  3. gabri_ailes créations (08.05.10 17:45 Uhr)

    C’est un travail magnifique que nous offre cette créatrice, et tellement poëtique !
    J’aime beaucoup alors bravo !

Commentaires