Le style Camélia Jordana sur DaWanda

La Nouvelle Star nous réserve toujours des surprises, des personnalités originales et hors des sentiers battus qui échappent normalement au circuit très formaté et asceptisé des télés-crochet. Avant de savoir ce qu’adviendra cette année de la très prometteuse Luce, revenons un instant sur Camélia Jordana, la révélation de 2009 qui n’a pas gagné mais vient de sortir son album. Un mélange bien senti de folk, de pop et de ritournelles savamment orchestrées qui n’ont pas fini de nous faire fredonner “Non, non, non…” le matin dans notre salle-de-bain. Mais aujourd’hui, c’est au style de la jeune fille que l’on s’intéresse. Ou comment reproduire grâce aux créateurs de DaWanda ce petit côté looké-décallé, teinté d’une charmante ironie.

Camelia Jordana

Commençons par les fameuses lunettes, marque de fabrique de Camélia Jordana. C’est en version collier que dod50mode nous propose l’indispensable paire de lunettes geek :

lunettes

Poursuivons avec le t-shirt animalier, que la jeune fille arborre dans son clip. Yeahfactory offre dans sa boutique de très jolis t-shirts loups pour hommes et femmes, version chic et élégante du fameux t-shirt 3 loups au succès planétaire :

tshirt loup

Pour accompagner le t-shirt et casser le côté sportswear, deux alternatives s’offrent à vous. Vous pouvez opter pour la chemise à carreaux, toujours d’actualité, chez A-tk ou bien le petit boléro noir de Lobelia Bulle pour y aller carrément dans le style casual chic :

chemise carreaux

bolero

Enfin, pour le bas, le jean reste la pièce indispensable de la garde-robe camélienne, porté si possible avec des talons plutôt que des baskets. A-tk nous propose ce superbe jean fait-main avec lien pour resserer le bas façon sarouel :

Jean

Voilà, vous êtes parées et pouvez d’ors-et-déjà vous entrainer devant votre miroir de salle-de-bain. Non, non, non…

Si vous aimez cet article, mettez-le en favoris ou partagez-le avec vos amis:

Poster par Soizic Cadio

écrit sur 20.04.2010 une 12:15.

Catégorie: Tendances

Tags: ,

Commentaires