Rencontre avec ThéA Louise

MoutonnesLe portrait d’aujourd’hui est plus que jamais de circonstance puisqu’il s’agit de ThéA Louise, ex Moutonnes, professionnelle de la mitaine, des cols en laine bien chauds et des jolis chapeaux d’hiver. A partir de janvier prochain, la créatrice Fanny change le nom de son label pour devenir ThéA Louise : Théa pour celle qui lui a offert sa première machine à coudre et Louise pour Marie-Louise, qui lui a appris à tricoter !

Avez-vous suivi une formation particulière, en rapport avec la création ?

J’ai suivi le cursus des Beaux-Arts à Metz jusqu’à l’obtention du diplôme en 2006. J’ai également travaillé avec une costumière en Espagne lors d’un stage en 2005.

Quelles sont vos passions ?

J’aime partir à la recherche de vieux boutons, de beaux bouts de tissus… Et sinon, je m’attache à découvrir ma nouvelle région d’adoption (L’Isère), et je pratique la corde à sauter !

Quel genre d’articles vendez-vous sur DaWanda ?

Je vends des accessoires de mode que je réalise dans mon petit atelier Isérois. Des chapeaux, des mitaines, cols, écharpes, broches, casquettes, ponchos, étoles. La plupart de mes articles ont la particularité d’être tricotés, ou d’allier le mélange du tricot et de la couture.

mitaines broche col violet

Quels matériaux utilisez-vous plus particulièrement ?

Du fil à tricoter, souvent en acrylique ou mélange laine acrylique (les fils à tricoter 100% laine sont rares…). Mais j’ai pour projet de créer une gamme de produits en laine Anny Blatt. C’est une qualité de fil très noble qui propose des fils 100% laine doux, irrétrécissables, et dans de jolies couleurs…

Qu’est-ce-qui caractérise le style de vos créations ?

Le confort et la douceur sont présents dans mon travail. J’attache de l’importance à créer des modèles simples, fonctionnels et habillés.

D’où tirez-vous votre inspiration ?

Je suis à l’écoute de mes clients. Chaque remarque est bonne à écouter, chaque critique me fait avancer. C’est ainsi qu’évoluent les patrons que j’ai crées. De manière générale, j’aime les choses douces et pétillantes, peut-être à l’image de ce que je suis et de ce que je fais. J’aime travailler en écoutant Bang Gang, Emilie Simon ou Wax Tailor (et Charlotte Savary). Mes lectures sont pour la plupart des albums jeunesse, illustrés par exemple par Anne Herbauts ou Béatrice Alemagna. Et les films de Terry Gilliam, Jean-Pierre Jeunet, Tom Tykwer, Cédric Klapisch…

echarpe mitaines2 chapeau

Comment avez-vous découvert votre talent ?

Jeune diplômée, j’ai fait des remplacements de professeurs d’arts appliqués et d’arts plastiques dans les lycées. Mon talent, à ce moment-là, a été de ne pas continuer et de m’installer à mon compte !

La création est-elle votre hobby ou votre activité principale ?

Cela devient mon activité principale.

Quels sont vos projets en tant que créatrice ?

J’aimerai trouver le temps de mettre en forme une idée d’album jeunesse (texte et illustrations).

Quels sont vos trois créateurs préférés sur DaWanda ?

Meko pour sa réussite, La Stra Pil pour sa maîtrise du dessin et La Boîte à Rêves pour sa poésie.

Que vous apporte l’échange avec d’autres créateurs ?

La création demande beaucoup d’introspection, isole. Le contact qui se crée avec d’autres membres de DaWanda est un lien d’équilibre.

Avez-vous des anecdotes à raconter sur votre expérience sur DaWanda ?

Un jour j’ai recu une commande de T…, un pseudo qui sonnait familier… C’était mon ancienne colocataire espagnole qui passait par là et dont je n’avait plus de nouvelles depuis des années !

Si vous aimez cet article, mettez-le en favoris ou partagez-le avec vos amis:

Poster par Soizic Cadio

écrit sur 18.12.2009 une 18:21.

Commentaires