Rencontre avec Molusk

logoNous vous proposons aujourd’hui de partir à la découverte du label Molusk pour voir ce qui se cache derrière ce nom aux accents aquatiques… Il s’agit en fait d’Anthony, 25 ans et de Lucille, 28 ans, qui ont crée ensemble une marque originale de bijoux, non pas faits à partir de coquillage mais de plastique fondu. Un procédé de création unique pour un résultat des plus originaux. Ils ont accepté de nous raconter leur procédé de création unique, leurs sources d’inspiration et l’histoire de leur projet….

Avez-vous suivi une formation en rapport avec la création ?

Nous nous sommes rencontrés pendant nos études d’art appliqué à Paris (Diplôme Supérieur d’Art Appliqué). Nous avons commencé à travailler ensemble pour un concours de bijoux pour lequel nous avons remporté le premier prix. Avant cela, aucun de nous deux n’aurait jamais pensé à faire ce métier !

bracelet

Quel genre d’articles vendez-vous sur DaWanda et quelles sont les trois créations les plus représentatives de votre style ?

Nous déclinons nos bijoux en boucles d’oreilles, bracelets, colliers, pendentifs, bagues…

Le bracelet fondu aimanté fait partie de notre nouvelle collection, en exclusivité sur DaWanda ! Un nuage plein de couleurs, un jeu sur les pleins et les vides… et un fermoir aimanté super pratique !

Il y a aussi ce collier coloré, léger, brillant, graphique, translucide… Et ces boucles d’oreilles très légères, brillantes, multicolores, réversibles… parfaites pour prendre congé de l’été !

Quels matériaux utilisez-vous ?

Nous utilisons un plastique souple et très léger que nous achetons brut dans les fins de stock d’usine, et que nous métamorphosons : après avoir concu des motifs inspirés du monde aquatique, nous les faisons imprimer et découper. Nous associons cette multitude d’éléments colorés, parfois métallisés, puis nous les soudons à chaud. Tous ces morceaux sont fondus ensemble pour créer un bijou d’un seul tenant.

C’est une technique que nous avons inventée en faisant des recherches autour des matériaux polymères. Au départ, les bijoux étaient uniquement transparents, puis nous avons petit à petit élargi les possibilités du matériau en détournant des procédés techniques non-utilisés dans le domaine du bijou. En ce moment, nous travaillons à l’obtention de découpes très fines, comme de la dentelle. Nos créations sont en perpétuelle évolution !

collier

Qu’est-ce qui caractérise votre style ?

Nos bijoux sont facilement reconnaissables à leur matière molle. Par leur originalité, ils ne laissent pas indifférents. Si la couleur des bijoux permet de se faire remarquer, leur légèreté permet d’oublier qu’on les porte. Comme chaque pièce est composée à la main, chaque bijou est unique.

Où trouvez vous l’inspiration ?

Lucille adore la plongée ! Notre inspiration provient de l’univers sous-marin, autant pour l’imaginaire visuel que pour les textures aquatiques : algues visqueues, éponges molles, coraux sinueux, peaux de poisson irisées, vagues stylisées, bulles d’air… Comme notre marque s’appelle Molusk, on nous demande parfois si nos bijoux sont faits en coquillage ! On a choisi ce nom décallé pour qu’on s’en souvienne aisément.

La création est-elle votre activité principale ou votre hobby ?

Après un passage formateur en couveuse d’entreprise, nous avons décidé de créer notre propre SARL en février 2008 puis nous avons loué un atelier au sein d’une pépinière d’entreprises. Le fait d’avoir un espace dédié au travil nous a permis de professionnaliser notre activité. Quand on passe du hobby à une activité principale, une part de gestion conséquente vient se greffer, ce qui laisse moins de temps pour la création. Mais nous ne regrettons pas ce choix, car cela nous permet d’être plus crédibles face aux fournisseurs et aux boutiques.

ba

Quels sont les projets que vous souhaitez développer en tant que créateurs ?

A ce jour, nous avons une vingtaine de points de vente en France et à l’étranger, et nous participons régulièrement à des salons de créateurs. A court terme, nous souhaitons développer davantage la vente en ligne. Cela permet que n’importe qui puisse commander nos bijoux.

Pour vous, DaWanda c’est…

Des découvertes à l’infini. C’est une bonne manière de se faire connaître dans un milieu spécialisé et aussi dans plusieurs pays. Grâce à DaWanda, nous avons vendu dans des pays que nous n’avons jamais visités. Il n’y a rien qui nous fasse plus plaisir que de voir par hasard quelqu’un dans la rue qui porte nos créations !

Si vous aimez cet article, mettez-le en favoris ou partagez-le avec vos amis:

Poster par Soizic Cadio

écrit sur 18.09.2009 une 17:17.

Catégorie: Portraits

Tags: , , ,

2 commentaires

  1. lafeebrodeuse (18.09.09 18:27 Uhr)

    C’est magnifique.

  2. Sita91 (18.09.09 20:24 Uhr)

    Tout simplement bravo, c’est effectivement original et innovant!

Commentaires