Rencontre avec Saraha

kissen_12Aujourd’hui, nous partons à la rencontre de Saraha, talentueuse créatrice de 22 ans arrivée sur DaWanda il y a un peu qui plus d’un an, en août 2008. Sa boutique s’est peu à peu étoffée de créations originales et uniques qui dégagent une impression de douceur, de nature et de romantisme. La nature, le romantisme et le vintage sont en effet ses principales sources d’inspiration. Mais écoutons-là plutôt…

.

Êtes-vous autodidacte ou avez-vous suivi une formation en rapport avec la création ?

Après des études “métiers de la mode”, j’ai pousuivi avec les arts plastiques à l’Académie supérieure des Beaux Arts Anca-Sonia, à Grasse, où j’ai obtenu mon diplôme de 1er cycle, et je me lance actuellement dans la création de mode.

body

Quelles sont vos passions ?

J’aime la couture, la peinture, mais aussi les randonnées, les bivouacs sous les étoiles et le contact étroit avec la nature. Un retour aux sources que j’essaye de faire entrevoir au travers de mes créations.

Comment définiriez-vous votre style et quelles sont vos trois créations les plus représentatives de votre travail ?

Je puise mon inspiration dans la nature, dans un esprit bucolique, vintage et romantique. Je me plais aussi beaucoup à la mise en scène des photos et à la création de mon site.

Les trois créations les plus représentatives sont la robe longue des champs fleurie, le body short manche large avec ses imprimés grandes fleurs et la robe dos nu avec bretelle en chaîne.

robe-dos-nu

Vivez-vous de vos créations ou execrez-vous une autre activité professionnelle ?

Je ne vis pas encore de la vente de mes créations et je complète mes activités par des “petits boulots”.

Quels sont les projets que vous souhaitez développer en tant que créatrice ?

J’aimerais augmenter le nombre d’articles dans ma boutique, avec plus de dentelles, de tissus fleuris, de strass… le tout dans des mises en scène un peu plus excentriques, et créer un univers de magie et de folie. La peinture n’est pas oubliée, j’ai pour l’instant quelques projets d’expositions. L’illustration me tente également, notamment pour un livre où je souhaite évoquer et dénoncer le problème de la maltraitance des animaux dépendant des élevages industriels.

robe-fleurie

Pour vous, DaWanda c’est…

… un lieu original et agréable pour y flâner, et pour dénicher des petits cadeaux uniques, mais surtout un excellent moyen pour boycotter l’industrie de consommation, se détourner des articles fabriqués à la chaîne et exportés de Chine ou d’autres pays qui exploitent le travail des enfants… Et plutôt s’ouvrir à des communautés comme DaWanda qui regorgent de petits créateurs qui n’attendent que de se faire connaître.

Ma devise pourrait être :

“NON aux magasins des industriels,

OUI à DaWanda et au fait main ! “

Si vous aimez cet article, mettez-le en favoris ou partagez-le avec vos amis:

Poster par Soizic Cadio

écrit sur 04.09.2009 une 14:55.

Catégorie: Portraits

Tags: , , ,

Commentaires