Marivière sur DaWanda!!

Marie est une touche à tout : sacs, pochettes, serre têtes, dès qu’elle voit du tissu, elle le transforme aussi tôt 🙂

Bonjour Marie , j’aimerais en connaître un peu plus sur votre parcours : ou, quoi, comment 🙂
obi.jpgJ’ai un parcours assez éclectique, je viens de l’Ile de la Réunion, ou je suis restée 22ans, j’ai fait pas mal de métiers différents: coiffure, hôtesse de l’air, scènographe, costumière, maquilleuse de studio, conceptrice de plat culinaire, à un moment c’était très facile de changer de métier et de trouver du boulot dans la branche qu’on souhaitait sans trop de formation, c’était “le pied”.
Aprés de nombreux voyages, et la naissance de mon fils, je me suis mise à créer, j’ai commencé par les bijoux, et vu la profusion de gens qui font des bijoux, je suis passée à la couture, la customisation de sacs, nuissettes, parasols, draps de bain, transats, ensuite j’ai eu envie de créer mes propres modèles d’accessoires textiles féminin, du patronage à la réalisation, et bien sur tout ça en autodidacte.

Entre les ceintures, les sacs, les serre têtes ou encore les cadres, quels sont vos supports préférés?
sacmari4.jpgJ’aime bien fabriquer des accessoires utiles et esthétiques, j’ai un faible pour tout ce qui se met dans les cheveux : les bandeaux, les barrettes…


Quelles sont vos inspirations?

Mes inspirations viennent de mes voyages, des années 30, 40, de l’art déco, j’aime beaucoup les vieux tissus japonais pour leur graphisme.

Participez-vous à des expos ventes? Si oui quand aura lieu la prochaine?

J’ai eu des périodes ou j’ai beaucoup participé à des expo ventes, à Bruxelles, Paris, Lille, Lyon, Marseille, Aix en Provence.
A ce jour j’en fais un peu moins, la prochaine sera à Marseille avec un collectif de filles, créatrices en tout genre, (http://www.lesfillesdemarseille.blogspirit.com) dans un hôtel particulier Urban Gallery le 10 et 11 Mai
Pendant le mois de Mai j’exposerais aussi au Gallerie Lafayette à Marseille.

Est-ce une activité de loisir ou souhaitez-vous que cela devienne une activité professionnelle?
Je suis entrain de monter une structure pour cette activité professionnelle, avec un peu de mal, car la partie paperasse et calcul, je déteste.
papillonsmaririv.jpgJe me rends à l’évidence que de toujours travailler seule n’est pas facile : impossible pour moi de faire beaucoup de stock, et de satisfaire les boutiques intéressées par mes créations. La pièce unique n’est pas très reconnue, car difficile de les vendre au prix de leur juste valeur quand on n’a pas un nom connu dans le milieu de la mode.
J’aimerais beaucoup m’associer, afin de passer à une autre étape un peu plus professionnelle, c’est à dire faire tout fabriquer, et ne m’occuper que des choix des matières et des prototypes, mais la rencontre ne s’est pas encore faite.
Vous pouvez retrouver les articles de Marie dans sa boutique DaWanda et d’autres photos sur son site!!

Si vous aimez cet article, mettez-le en favoris ou partagez-le avec vos amis:

Poster par

écrit sur 31.03.2008 une 19:37.

Catégorie: Portraits

Un commentaire

  1. Gilles / Garbage (03.04.08 09:37 Uhr)

    Bonjour, et pardon pour le “flou” dans les messages… je cours moi aussi après mes paperasses et mon nouveau statut… Pfff, c’est usant et j’aime mieux ma ferraille et l’établi. Marseille, mais c’est (ou c’était) chez moi aussi! Je n’avais pas relevé ça l’autre jour. J’ai failli y revenir, parce que j’ai marre de vivre en Picardie comme un nénuphar (les fesses dans l’eau tout le temps!)… Puis oui, puis non, puis oui, puis non… Alors je vais encore rester un peu ici, et créer dans la douleur. En tout cas, le premier qui a une boutique invite l’autre, d’accord ?
    Allez, bonne journée!
    Gilles.

Commentaires